On le sait, les Philippins sont les plus grands fous de réseaux sociaux de la planète. Et aussi les plus grands maniaques du selfie selon Time Magazine. Plus de 100.000 par jour publiés pour la seule Manille.

Cet engouement explique sans doute que soit né là-bas un concept particulièrement original. Une galerie d’art, « Art in Island » a en effet créé un lieu où les visiteurs peuvent littéralement entrer dans les œuvres, comme s’ils en faisaient partie intégrante.

Dans ce musée l’oeuvre d’art n’est pas sacrée, les gens peuvent toucher, ils peuvent aussi parler, et ce ne sont pas vraiment la peinture ou la sculpture exposées qui ont de l’importance, mais ce que l’on en fait. La façon dont on parvient à se raconter une histoire en se mettant soi-même en scène dans un décor. Ici on se prend en selfie, on ouvre une application Instagram, on ajoute une légende, et on envoie à son réseau une image d’art populaire et instantanée.

Les puristes crieront au scandale, certaines peintures sont assez kitsch. Mais à bien y regarder, si l’art est devenu si élitiste chez nous, c’est peut-être aussi parce que l’on n’offre aux nouvelles générations que l’enseignement pour aborder l’art. « Art in Island » est un beau clin d’oeil fait au monde officiel de l’art.

Peut-être faut-il donc regarder avec intérêt du côté de cette initiative sympathique qui rend l’art ludique, interactif, et plus proche des populations, en particulier des jeunes.