Nantes est considérée comme l’une des villes digitales les plus actives en France. D’ailleurs, elle a renouvelé sa Digital Week en 2014. Elle a profité de cette occasion pour faire du numérique son cheval de bataille.

Et si autrefois, Nantes hérita du surnom de « belle endormie », les acteurs locaux ont mené une politique d’attractivité pour faire de cette ville la capitale de l’Ouest. À l’heure actuelle, l’écosystème numérique de Nantes affiche plus de 1 500 entreprises. De nombreuses agences digitales ont aussi vu le jour dans la ville. Vamboisset Media est d’ailleurs une agence web sur Nantes.

La digital week, un véritable tremplin pour les PME

Même si à première vue, la digital week manque d’originalité, cet événement possède une vraie singularité. Effectivement, elle permet aux différents acteurs locaux de mettre en valeur leur savoir-faire et leur compétence.

Elle est l’occasion pour les grandes écoles, PME, industries, scientifiques, startups… d’œuvrer à des initiatives solidaires. Le résultat est surprenant, car un programme dense d’une centaine de rendez-vous s’adressant aux initiés et aux professionnels est à la clé. Une véritable opportunité pour le secteur du numérique à Nantes et lui permet d’étendre encore plus sa notoriété dans l’Hexagone.

Un secteur en pleine croissance

L’économie digitale nantaise est diversifiée, dynamique et puissante. En plein développement, elle génère plus de 23 000 emplois, soit 8 % des emplois existant à Nantes. Toutefois, le numérique a également un impact sur des branches d’activité classiques, particulièrement le secteur bancaire.

D’ailleurs entre 2008 et 2013, une hausse de 17 % de l’emploi numérique a été enregistrée. Ainsi, Nantes devance Lille et Lyon dans ce domaine. De plus, en termes de dynamisme, la ville truste les premières places. Plusieurs grands groupes internationaux sont présents à Nantes et cela renforce encore plus sa place de leader français.