La plupart des internautes, notamment américains, utilisent les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter avec plus de prudence qu’auparavant.  En effet, Edward Snowden a révélé en mars 2015 que des agences gouvernementales telles que la NSA avaient mis en place un système pour espionner les activités des internautes sur le web. Les grandes entreprises de la toile ont donc pris des mesures pour rassurer le grand public sur la sécurité de leur service, et Microsoft aussi s’y met.

Une notification en cas de risque

N’importe qui peut être victime d’un espionnage gouvernemental. Microsoft envoie directement une notification au client lorsque ce dernier est pris pour cible par les entités étatiques. Cette notification ne donnera pas d’informations exhaustives sur la source de la menace, mais incitera l’utilisateur à prendre plus de précautions quant à la sécurisation de ses documents personnels ou tout simplement de ses appareils connectés à Internet. Une initiative qui saura donner plus de confiance aux utilisateurs du logiciel.

Précautions préliminaires

Microsoft conseille vivement ses clients d’instaurer systématiquement une sécurité plus renforcée sur tous leurs appareils connectés afin d’éviter toute forme d’espionnage ou de piratage informatique. Les différents virus informatiques sont également à surveiller pour ne pas nuire aux données de tout un chacun. Au final, on n’est finalement jamais trop prudent. Ainsi, la meilleure façon d’éviter que quelqu’un aie accès à nos e-mails ou aux discussions sur les réseaux sociaux est d’accorder plus de valeur aux échanges verbaux en face à face, sans passer par la technologie.