La plus grande révolution qui ait jamais frappé le monde de l’automobile est en marche. Vous ne pouvez pas avoir conduit une électrique voiture encore, mais il est inévitable que vous nous avez atteint le point de basculement où les véhicules électriques dépasseront l’essence traditionnelle ou diesel voiture s dans les ventes.

D’ici 2025, Jaguar ne vendra que des voitures électriques. D’autres grands constructeurs ont signalé que ce sera la dernière décennie où ils vendront des voitures à essence ou diesel, notamment Ford et General Motors. Une voiture électrique VW à vendre sera le premier choix du concessionnaire avant que vous ne vous en rendiez compte, car Volkswagen a indiqué qu’il s’attend à ce que plus de 70 % de ses véhicules soient uniquement électriques d’ici 2030.

La nouvelle promesse du transport électrique

Les véhicules électriques ont toujours été une idée populaire, mais la technologie n’a jamais été à la hauteur des attentes du conducteur moyen. Les véhicules électriques étaient chers et avaient une faible autonomie, ce qui en faisait un non-non pour la plupart des gens.

Ci-dessous les essentiels à connaître sur les voitures électriques :

Les plus grands changements sont survenus dans la technologie des batteries. Les améliorations ont vu l’autonomie des voitures électriques passer de 80 km à plus de 480 km sur une seule charge. La puissance des batteries peut être mieux transmise aux roues, ce qui permet aux voitures électriques d’accélérer de 0 à 100 km/h en environ 3 secondes.

Relever les défis du futur

Partout dans le monde, de nouvelles réglementations sont sur le point d’être mises en place, ce qui garantit que les véhicules électriques deviendront presque la norme. Déjà, plus de 150 villes européennes ont des réglementations sur les émissions, et l’UE a mis en place une politique qui vise à réduire les émissions d’au moins 55 % d’ici 2030.

Le comportement des consommateurs a également changé, les trajets partagés et l’utilisation moyenne du vélo ayant augmenté pendant la pandémie. Les gens sont plus ouverts aux services de covoiturage, qui correspondent bien à la propulsion des véhicules électriques.